Slowly Becoming Canadian – Episode 11 – Eurotrip

capture

NEW PODCAST EPISODE:

Serial backpacker, Mike Howarth, stops by the podcast to talk about the 10 weeks he spent exploring Europe. We discuss buying too many cheap European tomatoes when you only have two bags, a random encounter with two RCMP officers in Spain, a man selling beer in his underwear in Slovakia, famous European landmarks and a train on a boat. Bon voyage !

All the episodes are now available on Soundcloud and iTunes. Show some love: like, share and review!

Advertisements

Going home

Slowly becoming Canadian means I spend a lot of time – actually all my time – in Canada. Fortunately, I get to go back home once in a while. Here are some things you should keep in mind if you are ever in this situation:

1- Make a list of all the people you want to see. Done? Now, accept the fact that you won’t get to see all of them. Unless you have plenty of money or don’t have a job, you never go home for a long enough period to see everybody. That’s just the way it is.

2- Get ready to eat and drink a lot more than usual. This is especially true if, like me, you’re going to France. France has one of the best cuisines in the world and great food combined with cheap alcohol is a recipe for a few hangovers and a few extra pounds around your waist. That’s OK though. When you’re at the gym back in Canada, losing the extra pounds, you will miss the food and the drinks, so enjoy!

3- Make sure not to refer too much to the country where you currently reside. When you visit your home country , you may find yourself wanting to compare both countries and talk constantly about your new home to your family and friends. However, remember when your friends went on a trip to a faraway country and showed you tons of pictures and told you everything about its culture? You don’t want to be that person.

4- Spend time with your family and friends. This trip is about seeing people you miss the rest of the time. You’ll have plenty of time to rest when you go back to where you live now.

5- You might get very sad when it’s time to leave. Keep in mind that it was your choice to move abroad and that you’re going back to your “new home” that you love. To cope, start planning your next trip home or figuring out a way to convince people to come visit you.

France will always be home for me. I am Slowly Becoming Canadian, but when I go home it doesn’t take me more than 30 seconds to be completely French again.
France, me voilà !

 

____________________________________________________________________

Devenir lentement canadien veut dire que je passe beaucoup de temps – tout mon temps en fait – au Canada. Heureusement, j’arrive à rentrer en France de temps en temps. Voici quelques conseils que vous devriez garder à l’esprit si jamais vous vous retrouvez dans la même situation :

1- Faites une liste de toutes les personnes que vous voulez voir. C’est fait ? Maintenant, faites-vous à l’idée que vous ne pourrez pas tous les voir. Sauf si vous avez beaucoup d’argent ou que vous ne travaillez pas, votre voyage n’est jamais assez long pour voir tout le monde. C’est comme ça.

2- Préparez-vous à manger et boire bien plus que d’habitude, surtout si comme moi vous aller en France. La France a une des meilleures cuisines du monde et la bonne nourriture combinée à l’alcool à bas prix est une bonne recette pour pas mal de gueules de bois et quelques kilos en plus. Mais ce n’est pas grave. Quand vous serez de retour au Canada et à la salle de sport en train de perdre les kilos pris, la bonne nourriture et le bon vin vous manqueront, alors profitez-en !

3- Assurez-vous de ne pas trop parler du pays dans lequel vous vivez. Quand vous allez en vacances dans votre pays d’origine, vous avez tendance à comparer les deux pays et à en parler constamment  à vos amis et votre famille. Mais, vous vous souvenez quand vos amis sont partis en vacances dans un pays lointain, qu’ils vous ont fait regarder des tonnes de photos et vous ont tout expliqué au sujet de sa culture ? Ne soyez pas cette personne.

4- Passez du temps avec votre famille et vos amis. Vous faîtes ce voyage pour voir les gens qui vous manquent le reste du temps. Vous aurez tout le temps de vous reposer quand vous serez de retour où vous vivez maintenant.

5- Vous serez probablement très triste quand il sera temps de rentrer. Rappelez-vous que c’était votre choix de vivre à l’étranger et que vous retournez à votre « nouveau chez vous » que vous aimez. Pour vous remonter le moral, commencez à planifier votre prochain retour ou à trouver un moyen de convaincre vos amis et votre famille de vous rendre visite.

 

La France sera toujours mon « chez moi ». Je deviens lentement canadien, mais quand je rentre en France ça ne me prend jamais plus de 30 secondes pour redevenir complètement français.

France, me voilà !