Lost in Transportation

This doesn’t have much to do with becoming Canadian but more with becoming a Haligonian. Since I’ve moved to Halifax I’ve been using public transportation more often. I could say I do it because it’s good for the environment, or because I like the exercise, but then I’d have to quickly get an extinguisher for my pants. I use public transportation because it’s very expensive to own a car and when you live in a city like Halifax it’s easy to get around by bus. Of course, some winter mornings I wish I could jump in a car waiting for me at my door and drive to work with my bum slowly roasting on the heated seat. But then I would be missing a lot of fun things. Well, I would miss things anyway…

First of all, I would miss my morning walk on the icy sidewalks. When else do I get to walk like a penguin or use my shoes for skates to get to the bus terminal? The kids who go to the school that is on my way there would probably miss making fun of me.

Another advantage of taking the bus is that it’s a very good way to get to know the city, at least for me. I have a bad sense of direction. No, really, a VERY bad sense of direction. So the bus is a good way for me to go from one point to another without getting lost in the middle. Even if, hypothetically of course, someone with a bad sense of direction could get on the right bus but heading in the wrong direction. I’m just saying it might happen… That’s why I like taking the ferry between Halifax and Dartmouth: it’s impossible, even for me, to get lost. Also, it’s only a ten minute-ride and I get to say that I have to take a boat across the Atlantic to go home.

But really, what I enjoy the most about public transportation is the public part. People watching is one of my favourite things to do. Even if you’ve only taken the bus once in your life, you know that you get to see a lot of different people on the bus: daily commuters in suits, students, families, sad people, funny people, people who avoid eye contact at all cost, crazy people, and a Frenchman who keeps looking around and who still sometimes can’t believe he lives in Canada.

**********

When you use public transportation you don’t have to worry about the scary Canadian roads, read what I have to say about them here 

In January, I made a video of Halifax. It’s called “2.2 seconds a day” and most of it was shot on buses and ferries. Watch it here.

___________________________________________________________

Ce qui suit n’a pas vraiment rapport avec le fait de devenir canadien mais plutôt avec celui de devenir haligonien (habitant d’Halifax). Depuis que j’ai déménagé à Halifax, j’utilise les transports en commun plus souvent. Je pourrais prétendre que je le fais parce que c’est bon pour l’environnement, ou encore parce que j’aime marcher, mais alors il faudrait que j’apprenne à vivre avec un nez d’un mètre de long. J’emprunte les transports en commun parce qu’avoir une voiture coûte beaucoup d’argent et que dans une ville comme Halifax c’est facile de se rendre n’importe où en bus. Bien sûr, certains matins d’hiver j’aimerais pouvoir sauter dans une voiture qui m’attendrait devant ma porte et conduire au travail pendant que mes fesses seraient en train de rôtir sur le siège chauffant. Mais je perdrais l’opportunité de faire plein de choses amusantes. Enfin… plein de choses.

D’abord, je ne ferais plus ma petite marche du matin sur les trottoirs couverts de glace. Je ne pourrais plus marcher comme un pingouin ou utiliser mes chaussures en guise de patins à glace pour éviter de me casser quelque chose en me rendant au terminal de bus. Les enfants de l’école qui est sur mon chemin seraient probablement tristes de ne plus pouvoir se moquer de moi.

Un autre avantage de prendre le bus, c’est que c’est un bon moyen de découvrir une ville, au moins pour moi. J’ai un mauvais sens de l’orientation. Non, vraiment, un TRÈS mauvais sens de l’orientation. Alors pour moi le bus est une bonne façon de me rendre d’un point à un autre sans me perdre en route. Même si, hypothétiquement bien sûr, quelqu’un qui n’a pas un bon sens de l’orientation pourrait prendre le bon bus mais dans le mauvais sens. Je dis juste que ça serait tout à fait possible… C’est pour ça que j’aime prendre le ferry entre Halifax et Dartmouth : c’est impossible, même pour moi, de se perdre. En plus, ça ne prend que dix minutes et je peux dire que je traverse l’Atlantique en bateau pour rentrer chez moi.

Mais vraiment, ce que je préfère dans les transports en commun, c’est le « en commun ». Observer les gens est une de mes activités préférées. Même si vous n’avez pris le bus qu’une seule fois dans votre vie, vous savez qu’on voit toutes sortes de gens dans le bus : des gens en costume qui vont au travail, des étudiants, des familles, des gens tristes, des gens drôles, des gens qui évitent les regards à tous prix, des fous et un français qui passe son temps à regarder autour de lui et qui a toujours parfois du mal à croire qu’il habite au Canada.

**********

Quand tu utilises les transports en commun tu n’as pas besoin de t’en faire au sujet des terrifiantes routes canadiennes. Lis ce que j’ai à dire à leur sujet ici.

En janvier j’ai fait une vidéo d’Halifax. Elle s’appelle “2,2 secondes par jour” et la plupart a été filmée dans les transports en commun. Regarde-la ici.

Advertisements

3 thoughts on “Lost in Transportation

  1. I miss riding the bus… I should do it more often. I love people watching too and this post just made me wanna ditch my car for the summer….

    Like

  2. […] You can still read the previous version here. […]

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.